Livraison offerte dès 50 euros d'achat

Endométriose : l’alimentation anti-inflammatoire en 3 minutes

La science n’a encore trouver aucun traitement pour guérir l’endométriose. Avec l’aide de Laëtitia Proust-Millon, diététicienne-nutritionniste et auteure de Ma bible de l’alimentation anti-inflammatoire, nous vous avons dégoté quelques astuces pour mieux vivre avec ses douleurs. 


Évidemment, il ne s’agit ni d’un régime draconien pour cet été, ni d’une solution miracle pour vous guérir définitivement de votre endométriose. Toutefois, en appliquant ces recommandations, les prochaines saisons passeront potentiellement avec plus de douceurs. 


Lier l’alimentation anti-inflammatoire (AAI) à l’endométriose 

“L’AAI est recommandée pour toutes les pathologies qui ont une composante inflammatoire : cancer, obésité, Alzheimer, arthrose, fibromyalgie, endométriose, asthme, allergies..” 

L’endométriose est une maladie inflammatoire chronique. Cette inflammation se traduit par une stimulation excessive de notre système immunitaire et provoque de vives douleurs dans l’abdomen. Souvent, les personnes atteintes sont obligées de prendre des comprimés anti-inflammatoires “aux effets secondaires multiples”. Pour en savoir plus sur cette maladie, vous pouvez consulter notre article L’endométriose expliquée en 7 minutes

Endométriose : douleurs de règles
L’endométriose est une maladie qui peut se révéler handicapante au quotidien.

“L’AAI permet de renforcer notre système immunitaire en le rendant plus efficace et efficient ! Elle permet à notre organisme de fonctionner de façon optimale sans les « encrassements » inflammatoires provoqués par l’alimentation ultra-transformée moderne. Elle permet donc de limiter les crises et de les apaiser beaucoup plus rapidement.”

En consommant des légumes et des fruits vous bénéficierez de micro-nutriments comme des fibres, des antioxydants, des pré-biotiques. Vous pouvez aussi privilégier le poisson, il regorge de protéines et d’oméga-3, surtout lorsqu’il est gras. Les viandes blanches et les œufs, labellisés BBC, ou les protéines végétales comme le soja ou les légumineuses, contribuent à l’équilibre de votre alimentation anti-inflammatoire.

“Une alimentation simple et non transformée.”

Composer son repas avec une AAI

  • 1 portion de légumes crus avec 2 à 3 cuillères à café d’huile de colza. Mettez de l’huile d’olive s’ils sont cuits.
  • 1 ration de fruit entre 1 et 3 fois par jour.
  • 1 part. de protéine, de la viande blanche de préférence, ou des œufs ou du Tofu.
  • 1 morceau de pain sans gluten ou de féculents : riz, pommes de terre, patates douces, quinoa, sarrasin, lentilles, petits pois, pois chiches…

Les aliments à éviter 

En premier, écartez les aliments ultra-transformés tels que les céréales industriels, les biscuits salés et sucrés, la charcuteries du commerce, les yaourts et les crèmes desserts industriels, plats préparés industriels. En effet, ils contiennent de nombreux additifs, de mauvaises graisses et des sucres rapides.

  • Privilégiez du pain et des pâtes bio complètes 
  • Favorisez les produits laitiers à base de lait de chèvre ou brebis ou vache bien nourries (pâturages, fourrages, herbes…) et bio de préférence comme le yaourt nature, le fromage.

Pourquoi parler d’aliments “nocifs” ?

Beaucoup de composants chimiques et artificiels utilisés par l’industrie agro-alimentaire comme les additifs ou les conservateurs, s’avèrent néfastes pour notre organisme. En particulier pour notre microbiote, qui représente 70% de notre système immunitaire. 

“Les aliments ultra-transformés encrassent et altèrent le bon fonctionnement de notre organisme notamment par le biais de l’intestin et de son microbiote.”

Des études ont montré l’impact négatif du gluten et des produits laitiers sur la perméabilité de notre muqueuse intestinale.


Adoptée par une minorité de personnes, c’est une alimentation qui développe les défenses naturelles. Associer à d’autres habitudes telles que la méditation, la cohérence cardiaque, ou l’activité physique régulière, elle peut changer votre quotidien.

N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous connaissiez l’AAI !

 

 

Laisser un commentaire